Pathologies :
 


 
   


OPHTALMOLOGIE  
VETERINAIRE

Dr Lengellé Cloé

 

 
Pathologies : chien / chat

 
 

RETOUR

LA SYNDROME DE LA RETINE SILENCIEUSE OU SARD (SUDDEN ACQUIRED RETINAL DEGENERATION) CHEZ LE CHIEN

Le SARD entraine une cécité soudaine chez le chien : celui-ci devient aveugle du jour au lendemain. Les symptômes d'une perte de vision totale et rapide sont très prononcés : le chien se heurte à tous les obstacles, il est anxieux et désorienté. Il refuse de se promener, voire de manger. Il faut cependant se méfier d'une cécité soudaine qui apparaît dans un environnement différent que celui dans lequel le chien évolue habituellement, un chien devenu aveugle progressivement pouvant être soudainement désorienté par un changement de milieu.
Le SARD est une dégénérescence brutale, sévère et bilatérale des photorécepteurs d'origine inconnue. Initialement, le fond d’œil apparaît normal. Secondairement, après quelques mois d'évolution, on observe une atrophie rétinienne généralisée.
La plupart des chiens atteints présentent une mydriase aréflexique (les pupilles restent dilatées en permanence). Cependant, quelques chiens conservent un réflexe pupillaire (probablement par stimulation des cellules ganglionnaires de la rétine exprimant la mélanopsine).
L'électrorétinogramme présente un tracé plat dès l'apparition de la cécité.
Le SARD atteint des chiens d'âge moyen, sans prédisposition raciale. Les chiens affectés présentent souvent une polyphagie, une prise de poids, de la polyurie/polydipsie dans les semaines précédant l'apparition des symptômes et les analyses sanguines peuvent révéler une augmentation des phosphatases alcalines, des aminotransférases, du cholestérol ou de la bilirubine. 10-15% des chiens sont réellement atteints de la maladie de Cushing.
La cause de cette maladie est encore inconnue.
Malheureusement, le SARD est une maladie irréversible et il n'existe pas de traitement efficace à l'heure actuelle.




Chien atteint par le syndrome de la rétine silencieuse et présentant une mydriase aréflexique (les pupilles restent dilatées en permanence).
 


Electrorétinogramme d'un chien atteint par le SARD (tracé plat).






 
     
© 2021 Cloé Lengellé