Pathologies :
 

 
 


OPHTALMOLOGIE  VETERINAIRE

Dr Lengellé Cloé
 

 
Matériel et examens complémentaires

 
 

Le microscope opératoire

La microchirurgie est permise par l'utilisation d'un microscope opératoire. Ce microscope est formé de 3 parties : une loupe convergente, un système télescopique qui permet de faire varier les grossissements et un système binoculaire. Le microscope opératoire permet de visualiser très précisément la cornée, la chambre antérieure et le cristallin. Le fil de suture utilisé en chirurgie oculaire est d'ailleurs plus fin qu'un cheveu et quasiment invisible à l’œil nu ! Le microscope opératoire est donc indispensable dans la pratique de la chirurgie oculaire.

 

La biomicroscopie ou « lampe à fente »:

La lampe à fente permet l'examen des différentes structures de l’œil et de ses annexes éclairées par une forte lumière focalisée.
Elle permet une visualisation précise des lésions de surface des paupières, de la conjonctive, de la sclère et de l'iris. Elle permet également un examen détaillé de la cornée, de la chambre antérieure et du cristallin.
C'est l'examen de base en ophtalmologie vétérinaire.

 

L'ophtalmoscopie indirecte :

L'ophtalmoscopie est l'observation du fond d’œil (rétine et nerf optique) éclairé par un rayon lumineux. Pour l'ophtalmoscopie indirecte, l'examinateur interpose une lentille convergente entre son œil et celui du patient.
L'ophtalmoscopie indirecte peut ĂŞtre monoculaire (Panoptic) ou binoculaire (casque Heine).
L'examen ophtalmoscopique peut fournir des informations diagnostiques essentielles, surtout lorsque la vision est altérée.


Panoptic (ophtalmoscopie monoculaire)
 
Casque ophtalmoscopie binoculaire

La tonométrie

La tonométrie est la mesure de la pression intra-oculaire. Cette pression est le résultat de l'équilibre entre la formation et l'élimination de l'humeur aqueuse (liquide présent à l'intérieur de l’œil).
La mesure est réalisée grâce à un tonomètre (Tonopen), dont l'extrémité est appliquée par petites touches au centre de la cornée.
Cet examen permet de détecter un glaucome (hypertension oculaire).

Mesure de la pression intra-oculaire chez le chien
 
Mesure de la pression intra-oculaire chez le cheval

Le test à la fluorescéine

La fluorescéine est un colorant (orange lorsqu'elle est concentrée, verte lorsqu'elle est diluée) qui ne se fixe pas sur l 'épithélium cornéen normal.
Si l'épithélium cornéen est altéré (ulcère de la cornée, coup de griffe), le colorant se fixe sur la zone abîmée.
Ce test permet donc de mettre en évidence certaines lésions cornéennes.

Test fluorescéine
 
Ulcère cornéen mis en évidence par la fluorescéine

Le test de Schirmer

Le test de Schirmer est utilisé pour évaluer la sécrétion lacrymale, par la mesure du degré d'imbibition d'un papier absorbant spécifique (bandelettes graduées).
Ce test est particulièrement utilisé lorsque l'on suspecte une kérato-conjonctivite sèche (diminution de la production des larmes).

 

L'Ă©chographie oculaire

L' échographie oculaire est un examen servant à observer la structure de l'œil. On l'utilise pour détecter le décollement de la rétine ou du vitré, des hémorragies intraoculaires, des anomalies du cristallin et la présence de tumeurs oculaires. De même, elle permet d'analyser l'espace rétro-bulbaire.
Pour réaliser une échographie oculaire, on utilise des ondes sonores à haute fréquence qui explorent l'intérieur de l'œil (préalablement anesthésié avec des gouttes d'anesthésique). Les différentes structures oculaires sont ensuite visualisées sous la forme d'une image.

  

L'électrorétinogramme

L’électrorétinogramme (ERG) est l’enregistrement de l’activité électrique de la rétine en réponse à une stimulation lumineuse. L’ERG permet de s’assurer du bon fonctionnement de la rétine avant la chirurgie de la cataracte chez le chien et le chat.
L’ERG est utilisé également dans certains troubles visuels et pour le diagnostic différentiel de la maladie de la rétine silencieuse (Sudden Acquired Retinal Degeneration ou SARD).

 

L'appareil de phacoémulsification (opération de la cataracte)

L’appareil de phacoémulsification est utilisé pour l’opération de la cataracte. Cet appareil permet de fragmenter le cristallin à l’aide d’une sonde à ultrasons à haute fréquence et d’aspirer les fragments de cristallin ainsi créés au travers d’une petite incision cornéenne. La phacoémulsification est la méthode de référence d’extraction du cristallin en médecine humaine et vétérinaire. La chirurgie est le seul traitement possible de la cataracte chez les animaux.

  






 
     
© 2019 Cloé Lengellé